Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2015 4 01 /01 /janvier /2015 11:47

J’ai lu, il y a déjà près de deux mois dans un quotidien progressiste et révolutionnaire du matin un billet menant l’attaque contre Direct matin parce que le journal de Bolloré écrivait que la révolution bolchévique, menée par des « communistes » était « un coup de force qui a mis fin à la République russe. » L’auteur du billet s’étrangle (c’est son propre terme) et indique que n’importe quel historien amateur sait que le régime russe n’était pas républicain mais impérial. Et l’auteur du billet de conclure « nous tenons à disposition de l’historien en herbe la référence d’ouvrages documentés sur la question. »

Ben oui, cela me fait de la peine de constater que le journal de Bolloré n’est pas, lui, dans l’erreur. Au moment de la Révolution d’octobre, la Russie avait un président du conseil, Kérensky, et le régime tsariste avait été mis à bas lors de la révolution de février 1917. Un double pouvoir se généralisait avec d’une part les Soviets (héritage fructueux de la révolution manquée de 1905) et d’autre part le gouvernement (provisoire) de Kérensky, appuyé sur la Douma (le parlement).

La révolution d’Octobre n’a donc pas mis fin à l’autocratie tsariste. Celle-ci était déjà tombée (et la république proclamée le 14 septembre –ancien calendrier- 1917). Mais on peut effectivement dire que le mouvement révolutionnaire est un processus et qu’Octobre n’est pas tombé du ciel, qu’il est la poursuite du même mouvement révolutionnaire qui fit tomber, en février le tsarisme.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacky-c-frenezye
commenter cet article

commentaires