Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 19:47

A-t-on les amis que l’on mérite ? DSK serait en droit légitime de se poser la question. On en a entendu des vertes et des pas mures depuis l’arrestation du directeur général du FMI sur le tarmac de JFK à New York. Dans le flot, il y eut bien des attitudes étranges dans la défense de l’inculpé (rappelons que présumé innocent, il est tout de même soupçonné de crime). Mais il en une qui vaut son pesant de cacahuètes. Jean-Christophe Camabadélis, présenté partout comme un proche (politiquement) de DSK, et par ailleurs secrétaire national du PS, répondait le 22 mai dernier aux questions du Blog Socialisme et démocratie 32 du Cercle Gersois des ami(e)s de DSK (link). A la question : « DSK a-t-il été traité à vos yeux comme un justiciable ordinaire ? », Camabadélis répond : « Lorsque le manageur général de l’hôtel a appelé la police, DSK était condamné ». Faut-il donc qu’en cas de crime, ou de doute de crime, on n’appelle pas la police ? S’agit-il dans ce cas de dénonciation calomnieuse ? Si oui, de quels éléments dispose Jean-Christophe Cambadélis pour le dire ?

Partager cet article

Repost 0
Published by jacky-c-frenezye
commenter cet article

commentaires