Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 22:58

L'Huma, chaque matin arrêt au kiosque. Chaque matin, lecture. Ce matin, chagrin. Brève page 11 : "L'ex-militant d'Action directe Georges Cipriani est sorti de prison". On nous annonce que Georges Cipriani est sorti de prison pour un aménagement de peine. Et cela donne comme première phrase: "La cour d'appel de Paris a accordé hier un régime de liberté conditionnelle à l'ancien membre du groupuscule armé Action directe (...)".

Groupuscule armé? Pourquoi cet espèce de coup de pied de l'âne? On s'en fout totalement de ce jugement péremptoire. Tous les "groupes armés" ont été groupusculaires puisqu'ils agissent sur les bases de la clandestinité. Mais, laissons cela de côté. On peut penser ce qu'on veut de ce que firent les membres d'Action directe, penser notamment qu'en fait ils ont renforcé une caste qu'ils voulaient défaire et que les assassinats ciblés ne font pas une politique. Mais il eût été plus judicieux de rappeler que Cipriani et Rouillan, qui vient de voir, enfin, sa semi liberté accordée (à partir du 19 mai), ont fait déjà vingt-quatre ans de prison. Ils n'ont jamais réclamé de clémence, que ce à quoi ils ont droit. Quasiment un quart de siècle en tôle, on peut dire qu'ils ont "payé leur dette à la société", comme on dit. Mais les prisonniers d'Action directe, comme les anciens de la Fraction armée rouge allemande  n'ont jamais eu droit à une quelconque clémence des autorités politiques et judiciaires. Groupuscule armé? Peut être, mais c'était il y a près de trente ans et ce qui importe c'est, qu'enfin, ils obtiennent liberté conditionnelle ou régime de semi-liberté.

Partager cet article

Repost 0
Published by jacky-c-frenezye
commenter cet article

commentaires